Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


Le Bloc-notes

Cette page contient les articles de notre Bloc-notes pour l'année 2017.
Bloc-notes de l'année: 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017.

Vous pouvez désormais télécharger librement les versions pdf des recueils d'Édouard Ganche, Le Livre de la Mort et L'Ordre de la Mort.
Pour ce faire, cliquez sur les images de couverture ci-dessous.

Le Livre de la Mort - Édouard GancheL'Ordre de la Mort - Édouard Ganche

[article mis en ligne le 19 novembre 2017]

De Vermis Circulis - Hugues Canetti
De Vermis Circulis, roman de Hugues Canetti.
  12 Euros.

Une ville portuaire dont les pêcheurs ne naviguent pas, un culte secret aux prophéties apocalyptiques et aux pratiques innommables, un club de rêveurs aux visions prémonitoires... Autant d'ingrédients qui confèrent de prime abord au De Vermis Circulis le statut de pastiche lovecraftien. Mais il ne s'agit pas pour autant d'un texte comme les autres, car il revêt une forme singulière, labyrinthique et lacunaire. Il entraîne le lecteur dans un périple au cours duquel il cheminera inlassablement entre les fragments qui le composent, à la recherche d'indices lui permettant de saisir les tenants du puzzle dont l'auteur lui-même est une pièce maîtresse.

«La seule vérité accessible est un mensonge, contentons-nous en.»
Hugues Canetti, Twitter, 10 janvier 2016.

Dans les années 1980, Hugues Canetti fut rédacteur en chef de la défunte revue amateur d'entomologie Six pieds sur terre. Il a également publié un essai sur Helena Blavatsky sous le pseudonyme d'Hugo Cane. Décédé en 2016 dans la région niçoise, il se consacrait alors à l'écriture du De Vermis Circulis (resté inachevé), à sa passion pour les insectes tropicaux et préparait un nouvel essai sur Joseph Smith et le mormonisme.

[article mis en ligne le 28 septembre 2017]

L'hiver du magicien - Jérôme Sorre
L'hiver du magicien, roman de Jérôme Sorre.
6 Euros.

Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part, la collection LoKhaLe trouve son inspiration près de chez vous. Dans des lieux que vous connaissez bien. Autour de faits dont vous avez peut-être même entendu parler…
Ainsi, il existe à Besançon une église au dôme majestueux, l'église des Dames de Battant. Qu'a-t-il bien pu s'y produire pour que le jeune Charles Nodier -- future gloire des lettres françaises -- en perde le sommeil, néglige ses chères études, sa famille, allant jusqu'à mettre en péril sa propre existence? Irrésistiblement attiré par cet édifice et par les ombres qui le hantent, Charles prétend y avoir rencontré un homme qui vivrait cloîtré dans l'une des chapelles désaffectées.
Un homme qu'il est le seul à voir et à entendre.
En cet été 1790, Charles vient de fêter ses 10 ans. Alors que la Révolution bouleverse l'ordre établi, ici comme partout ailleurs dans le pays, une rencontre inattendue va sceller le destin du jeune garçon. Et faire de l'enfant qu'il est encore l'homme qu'il s'apprête à devenir.
L'article qui accompagne ce récit est signé d'Alain Chestier, spécialiste et passionné de l'œuvre de Nodier. Il y revient sur la naissance de la vocation littéraire de l'auteur et sur sa relation au surnaturel.
Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part et que cette fois-ci, ce sera à Besançon et pas ailleurs!

[article mis en ligne le 21 août 2017]

Les spectres d'Eiffel - François Fierobe
Les spectres d'Eiffel, roman de François Fierobe.
9 Euros.

Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part, la collection LoKhaLe trouve son inspiration près de chez vous. Dans des lieux que vous connaissez bien. Autour de faits dont vous avez peut-être même entendu parler…
Ainsi, il existe à Paris un monument que toutes et tous pensent connaître mais qui réserve bien des surprises à qui sait regarder, fouiller, rechercher, observer et plus que tout, s'émerveiller. Un monde autant visible qu'invisible, hanté par des créatures étranges et romanesques, véritable fourmilière humaine et spectrale, fascinante et merveilleuse, envoûtante et inquiétante et, quoi qu'il en soit, sujet de bien des fantasmes et autres interprétations. Un inépuisable sujet de recherche, tel celui qui anime le narrateur de ce roman dans les pas duquel nous vous invitons, sans plus tarder, à vous glisser.
L'article qui accompagne Les spectres d'Eiffel, intitulé «Folklore, fictions et fantômes de la tour Eiffel» est signé de Jean Mazepin. Le piéton singulier, comme il aimait à se nommer lui-même, revient sur certaines de ces histoires qui, depuis l'érection de la tour, n'ont pas manqué de la prendre pour sujet. Réelles ou imaginaires, elles devraient vous surprendre et vous enchanter.
Parce qu'une histoire se déroule forcément quelque part et que cette fois-ci, ce sera à la tour Eiffel et pas ailleurs!

[article mis en ligne le 21 juin 2017]

365 jours et pas un de plus - Jean-Pierre Andrevon
365 jours et pas un de plus, recueil de Jean-Pierre Andrevon.
15 Euros.

Il est tentant pour quiconque a la tête dans les nuages et l’humeur vagabonde d’essayer de composer des haïkus, ou plutôt de les poser sur le papier après les avoir attrapés au vol. Mais se conformer à la mathématique rigoureuse qui régit traditionnellement leur rédaction serait clouer ces papillons véloces à une planche d’entomologiste. Me lançant dans l’exercice, j’ai préféré me laisser guider – foin des chiffres – par la seule sonorité des mots, et pour ce recueil libre comme l’air, me limiter à une année de papillonnage (en trichant un peu, bien sûr), soit 365 faux haïkus – autant de vagabondages à l’intérieur de mon esprit en goguette. Avec une invitation au partage, sans quoi la vie ne vaut pas d’être vécue.

[article mis en ligne le 13 juin 2017]

La Peur - Maurice Level
La Peur, recueil de Maurice Level.
9 Euros.

Cousin de Marcel Schwob et neveu de Léon Cahun, Maurice Level (1875-1926) fut, de 1901 à sa mort, un écrivain, journaliste et dramaturge extrêmement populaire et prolifique dont la signature figurait dans la plupart des grands journaux et périodiques de l’époque: Le Journal, Le Matin, Je Sais Tout, Lectures Pour Tous, La Vie Parisienne, etc. Il publia des centaines de contes et une dizaine de romans ou feuilletons, et signa, seul ou en collaboration, une quinzaine de pièces de théâtre qui firent notamment les beaux jours du théâtre du Grand-Guignol. S’il fut un humoriste de talent et un conteur psychologique subtil, ce sont avant tout ses récits d’angoisse et de terreur et ses pièces d’épouvante qui lui assurèrent un immense succès critique et public, et qui lui valurent d’être considéré en son temps comme le prince de l’épouvante. Ses contes furent traduits aux États-Unis dès 1909, entre autres dans la revue Weird Tales où ils attirèrent l’attention de Lovecraft qui salua en lui un maître du conte cruel. Pourtant, après sa mort, il tomba en France dans un injuste et incompréhensible oubli, alors qu’il était sans cesse réédité outre-Atlantique et dans maints pays à travers le monde. Les dix contes figurant dans ce recueil, publiés dans la presse entre 1901 et 1920 et jamais repris en volume, illustrent cette veine cruelle et tragique qui verse parfois dans le fantastique ou le merveilleux scientifique.

[article mis en ligne le 13 juin 2017]

La nuit de la Vouivre - Jean-Pierre Favard
La nuit de la Vouivre, roman de Jean-Pierre Favard.
19 Euros.

«Alphonse était trop jeune pour se souvenir de ces choses-là. Pour lui, la Vouivre, ce n'était qu'une légende parmi d'autres. Un de ces croquemitaines dont ses parents s'étaient servis pour lui faire manger sa soupe, finir ses devoirs ou l'obliger à aller se coucher tôt. Mais Gérard, lui, il savait. Il savait ce dont elle était capable. Il avait vécu la première attaque. Il avait partagé les angoisses et compté les morts. Il se rappelait des cris entendus dans la nuit.»
…des cris qui, une nouvelle fois, retentissent. Et c'est le cauchemar qui recommence. Vingt ans après la première attaque, elle est revenue. Elle est là. La nageuse. La Vouivre. Déjà, la résistance s'organise. Les volontaires prennent les armes. Qui, de la bête ou des hommes, aura le dernier mot?
Et qui les croira?
Aura envie de les croire?
Gendarmes, pompiers, patron de café, videur de boîte de nuit, jeunes, vieux, simples habitants de ce village perdu au coeur du Morvan, tous vont devoir s'unir car ils savent, au fond d'eux, que pour sauver leur vie, ils n'ont plus d'autre choix que d'affronter la bête.
Avec ce roman, Jean-Pierre Favard plonge une nouvelle fois ses lecteurs dans une histoire où se côtoient frayeur et suspense sur fond de croyances populaires. Un récit où la légende peut prendre vie et où la mort vous attend, peut-être, au creux du méandre d'une rivière.

[article mis en ligne le 18 mai 2017]

L'Ordre de la Mort - Édouard Ganche
L'Ordre de la Mort, recueil d'Édouard Ganche.
9 Euros.

Après des études de médecine interrompues pour raisons de santé, Édouard Ganche (1880-1945) se consacra pleinement à sa seconde passion, la musique, et devint le biographe et le musicographe de Frédéric Chopin, acquérant dans ce domaine une réputation internationale. Avant de fonder la Société Chopin en 1911 et d'occuper durant tout l'entre-deux-guerres une place de premier plan dans les études chopéniennes, Édouard Ganche a cependant connu une courte carrière littéraire tout aussi passionnante. De 1903 à 1913, il a ainsi fait paraître une série de contes macabres ou insolites dont une partie fit l'objet d'un recueil publié à compte d'auteur en 1909, Le Livre de la Mort, ouvrage culte encensé par plusieurs générations de bibliophiles et que nous avons réédité selon les directives posthumes de son auteur. Il nous restait à recueillir ceux de ses contes qui n'avaient pas encore fait l'objet d'une parution en volume depuis leur publication en revue. C'est à présent chose faite.

[article mis en ligne le 5 mai 2017]

La sang des femmes - Patrice Dupuis
Le sang des femmes, recueil de Patrice Dupuis.
9 Euros.

Quel point commun peut-il y avoir entre des jumelles atypiques, une bibliothécaire aux allures androgynes et deux abbesses disparues il y a plus d'un demi-millénaire? Apparemment rien. Sinon un lieu qui les unit. Et le fait qu'elles soient femmes, bien sûr...
À travers ces histoires de femmes, l'auteur évoque notamment la condition féminine, et en filigrane, la place faite aux femmes dans la société: c'est au prix du sang qu'elles ont pu conquérir une liberté toute relative.

[article mis en ligne le 5 mai 2017]

Point final - Sylvie Huguet
Point final, recueil de Sylvie Huguet.
9 Euros.

L'Enfer est pavé de bonnes intentions. C'est ce que nous rappelle Sylvie Huguet dans ce recueil de nouvelles dystopiques où les meilleures résolutions du monde semblent devoir mener invariablement à la catastrophe: une société d'abondance où les générations s'entredéchirent pourtant jusqu'à l'ultime confrontation; une autre, élitiste, où la maîtrise de l'orthographe conditionne le statut social et bien davantage encore; une autre, égalitariste, où la négation du handicap est poussée jusqu'à l'absurde; une autre encore, où le problème de la prise en charge des personnes âgées a trouvé une solution radicale... Quelques hommes et femmes lucides, pris dans ce maelström d'absurdités, témoignent. L'éternel retour de l'obscurantisme et des préjugés, entre Jarry et Kafka.

[article mis en ligne le 27 mars 2017]

Dix-neuf romans - Jean-Pierre Andrevon
Dix-neuf romans ...qu'il n'y a plus qu'à écrire, recueil de Jean-Pierre Andrevon.
13 Euros.

Qui aura lu Soixante-six synopsis… et autant d'histoires à écrire, même éditeur, même collection, ne saura être étonné par le présent ouvrage. Ou alors juste un petit peu: «Quoi, il en a encore?» Eh bien, oui, j'en ai encore. De ces histoires qui dorment, mais que d'un oeil, dans les tiroirs décennaux de mon imaginaire. Alors pourquoi les y laisser? Question à peine posée que déjà j'y ai répondu, puisque voilà dix-neuf autres synopsis à éplucher comme les pétales d'une grosse marguerite.
Le temps passant, et passant vite, ce n'est pas pour moi un gros déchirement que de les livrer au public des arènes. Mieux vaut ce vide-grenier que le lent dessèchement dans l'oubli. Car, dans la littérature comme dans la vie, l'essentiel est de s'amuser. Amusons-nous!

[article mis en ligne le 27 mars 2017]

Lovecraft - Sous le signe du chat
Lovecraft: Sous le signe du chat, étude de Boris Maynadier.
9 Euros.

Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) entretient depuis qu'il est enfant un lien privilégié avec les chats. Il vit à proximité des chats, il construit son oeuvre en leur compagnie. À leur sujet, il philosophe, il débat, il poursuit de vigoureuses controverses épistolaires. Il leur dédit un essai, des poèmes, des nouvelles. On peut même avancer qu'il vit comme eux, d'une certaine manière. Lovecraft est un chat oisif projeté dans un monde hostile et bouillonnant où il ne trouve pas sa place. On aurait tort de tenir pour secondaire ou pour superficielle cette relation de Lovecraft aux chats. Affirmons même qu'il est impossible de comprendre tout à fait le personnage et ses écrits sans prendre la peine de penser cette relation: les chats sont au centre de la vie, de la philosophie et de l'oeuvre littéraire de Lovecraft.

[article mis en ligne le 17 janvier 2017]

D'une nuit sur l'autre - Jean-Pierre Andrevon
D'une nuit sur l'autre, Lettres à mon psy, recueil de Jean-Pierre Andrevon.
15 Euros.

Nombre de malheureux ne se souviennent pas de leurs rêves, ce qui n'est pas mon cas. Certains de mes rêves -- beaucoup, en fait -- étant de véritables petites histoires, j'ai commencé très tôt à les noter à mes réveils; de même que, vice-versa, nombre de mes récits, nouvelles ou départs de romans, procèdent de mes rêves, comme je l'ai souvent expliqué…
En voici une bonne centaine, et même un peu plus, pour faire bonne mesure. Servis non par ordre chronologique, mais en zigzags, histoire d'éviter autant que possible la monotonie.

[article mis en ligne le 1er janvier 2017]
^
Le saviez-vous? Vous pouvez télécharger librement les versions pdf des recueils d'Édouard Ganche, Le Livre de la Mort et L'Ordre de la Mort.

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2017 La Clef d'Argent