Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


Dossier de presse

Cette page contient notre dossier de presse pour l'année 2020.
Dossier de presse de l'année: 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019, 2020.

La Science des Folles - Céline Maltère

Yozone, 11 mai 2020. 

La Science des Folles, roman de Céline Maltère.

La science et les femmes sont les deux passions qui animent Katia Trismégiste et vont la mener à sa perte. Dans son château de la Taïga, héritage de son père à la sinistre réputation, cette reine tente de concilier les deux, à la recherche d'un idéal d'où l'homme est absent.
Après Kationa (Les Corps glorieux) et Katarina (Les Vaniteuses), Katia Trismégiste, la troisième fille de Goth, arrive sur le devant de la scène. Ce nom de Trismégiste la grandit, montre son aura, car il peut être traduit par la trois fois grande, la trois fois puissante. Il ramène aussi au fameux Hermès Trismégiste, personnage mythique auquel est attribué tout un corpus de textes (Hermetica) et notamment la Table d'émeraude à la célèbre formule: «Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas». Dans ses voyages, Katia en découvre justement un dérivé avec un être aux deux faces. Katia est une chercheuse, elle expérimente sans souci d'éthique. Les souterrains de son château, qui sont interdits à tout autre qu'elle et protégés par un labyrinthe, abritent son laboratoire aux multiples salles. Les alchimistes se veulent justement comme les héritiers d'Hermès Trismégiste un surnom qui lui va comme un gant.
Cette reine est à la recherche d'un idéal féminin. Comme ses sœurs, elle a été élevée en rejetant les hommes, en les voyant comme des inférieurs. D'ailleurs un passage sur une île lointaine montre une société où leur rôle se limite à celui de reproducteurs. Katia veut le grand frisson, la passion qui ne se tarit jamais. Elle croit la trouver à plusieurs reprises, mais la lassitude la gagne à chaque fois, la plongeant dans la mélancolie et une envie de poursuivre encore plus loin ses recherches. Peut-il y avoir une fin à cette quête perpétuelle, aussi bien dans le monde physique que celui de la science? Il s'agit du moteur de Katia, un but qu'elle poursuit sans faire montre de faiblesses. Elle a grandi ainsi, a même été dressée à ne jamais faillir lors de quelques mois chez une comtesse sanglante. Chaque moment de faiblesse doit être effacé, éliminé par une plus grande cruauté. Katia souffle le chaud et le froid, elle est sans pitié, même si elle se révèle à certaines occasions humaine.
Ce personnage des plus complexes est une énigme tout du long, car il est difficile de la cerner, de prévoir ses réactions. Son entourage baisse les yeux devant elle et obéit à ses ordres sans discuter. Il suffit de voir une fois ce qu'il en coûte à la braver!
Le destin de Katia Trismégiste peut-il être heureux? Le premier chapitre montre d'emblée sa fin, avant de décrire toutes les péripéties qui l'ont amenée là.
La Science des Folles se lit très bien, les aventures se suivent mais ne se ressemblent pas, Céline Maltère les narre avec goût, avec un brio évitant toute lassitude. Pourtant, plus d'un passage se révèle pénible, dur comme le châtiment d'une ancienne favorite. Katia n'épargne personne, comme Céline Maltère menant jusqu'au bout sa vision de trois reines, trois sœurs rejetant les hommes, car ne désirant pas de descendance. Même si Katia en a une, il ne restera que son nom, sa réputation que rien ni aucun rejeton ne pourra surpasser.
Mélange de chevalerie, de fantastique, sans oublier un zeste d'horreur,
La Science des Folles achève le «Cycle de Goth» en beauté. Ce dernier roman au personnage magnifique et terrifiant, inspiré par la comtesse Élisabeth Bathory est aussi inattendu que les autres, aussi surprenant dans son déroulement et aussi passionnant. Le lecteur se retrouve englué dans l'histoire, une succession de rencontres, de quêtes, de plaisirs charnels...
L'imaginaire de Céline Maltère est à l'image de ces trois sœurs, il dégage des parfums malsains, entêtants et ensorcelants qui font que l'on y revient, piégé par des promesses d'inattendu et de plaisirs interdits.
Une auteure, trois reines à découvrir pour flirter avec les limites, en évoluant sur l'étroite et perméable frontière séparant le paradis de l'enfer.

François Schnebelen
^
Le saviez-vous? Vous pouvez commander tous nos titres disponibles sur notre page Catalogue.

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2020 La Clef d'Argent