Accueil | Plan du site | Catalogue | FAQ | Recherche | Bloc-notes | Infolettre | Contact | Points de vente | Objets dérivés | Appels à textes


Dossier de presse

Cette page contient notre dossier de presse pour l'année 2018.
Dossier de presse de l'année: 1987, 1988, 1989, 1990, 1991, 1992, 1995, 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018.

Point final - Sylvie Huguet L'Écran Fantastique n°393, janvier 2018.

De Vermis Circulis, roman de Hugues Canetti.

Sylvain-René de la Verdière et Francis Thewicz sont intrigués par une sorte de feuilleton produit par un certain Hugues Canetti, De Vermis Circulis, que l'auteur distribue sur son blog, Les deux Zeppelins. Il s'agit de très courts fragments, bribes de déclarations, d'interviews, de coupures de journaux où se dessine le panorama d'un village de bord de mer qui se désertifie peu à peu, le suicide n'y étant pas pour rien car, entre autres horreurs, il est envahi par des masses de vers grouillants sortant de partout, qui sont l'objet de la vénération d'une secte, le Club des Rêveurs. Intrigués, les deux hommes finissent par rencontrer Hugues Canetti, tentant de lui faire avouer qu'il est très influencé par Lovecraft (Le cauchemar d'Innsmouth n'est effectivement pas loin). Mais l'auteur n'en démord pas: tout ce qu'il raconte est vrai. Ils n'en sauront pas plus car Canetti meurt peu après dans des circonstances étranges. Ces bribes de blog sont publiées par une très sérieuse maison d'édition, selon leur titre original, sous le nom de l'auteur défunt, avec la mention «Documents», la quatrième de couverture affirmant que Canetti est bien décédé en 2016. Où est la farce, où est la vérité dans cette mise en abyme? Mieux vaut sans doute ne rien savoir, et se laisser emporter par ce récit morbide, aux images fortes, à l'ambiance nauséeuse et dont le style vaut bien celui de l'écrivain dont il s'inspire.

Jean-Pierre Andrevon

Point final - Sylvie Huguet L'Agrégation n°488.

Point final, recueil de Sylvie Huguet.

Sylvie Huguet, dont les ouvrages sont régulièrement recencés dans L’Agrégation, vient de publier un recueil de nouvelles parfaitement abouti.
Le titre lapidaire donne le ton: ses personnages s’en sortent rarement vivants. Dans un style ciselé et précis, maîtrisant à la perfection l’art de la nouvelle, l’auteur emporte son lecteur pour le laisser étourdi et profondément remué par la pointe finale.
Elle excelle aux descriptions de l’enfer, n’a aucune pitié pour l’humanité, elle frappe fort. Les nouveaux mondes qu’elle fait surgir devant nos yeux nous parlent de nous, révèlent nos insuffisances, effraient par leur proximité. Sylvie Huguet manie l’acide qui fait les belles eaux-fortes.

Blanche Lochmann
^
Le saviez-vous? Pour être tenu au courant de notre actualité, il vous suffit de vous inscrire à notre Infolettre.

Abonnez-nous à notre infolettre | Suivez-nous sur | Esperanto | English | Castellano | © 2018 La Clef d'Argent